Jean-Charles Gil – Passion

Du 13/07/2024 au 08/09/2024 – La Roque d’Antheron – Abbaye de Silvacane

Découvrez les oeuvres du danseur-chorégraphe et directeur de compagnie Jean-Charles Gil lors de l’exposition « Passion », à l’Abbaye de Silvacane du 13 juillet au 8 septembre.

Après une carrière internationale de danseur-chorégraphe-directeur de compagnie, Jean-Charles Gil poursuit son exploration du corps, de l’espace et du temps à travers de singulières compositions. Vingt d’entre elles prendront place dans l’abbaye de Silvacane, du 13 juillet au 8 septembre. Une invitation à ressentir autrement les liens que nous tissons avec les autres.

Démarré de façon inattendue, il y a vingt ans, tel un exutoire, le travail plastique de Jean-Charles Gil s’inscrit désormais dans une démarche volontaire d’observation, d’analyse et de mémoire mais également de recherche esthétique autour de l’accumulation d’un matériau qui l’a accompagné toute sa vie d’artiste.

“Bien sûr, les chaussons sont multiples : beaux, neufs, sales, rangés, au repos, mais ils portent tous de l‘existence et du vécu. C‘est un matériau qui m’est personnel et avec lequel j’exprime désormais ce que je ressens. Ce point d’entrée m’enferme et me libère en même temps”.

Si les pointes sont une référence absolue de la danse, parcourir du regard les compositions de Jean-Charles Gil, c’est prendre conscience de la rudesse de l’art, physique à l’évidence mais aussi morale. À l’image bien souvent de la société et du monde. Un contraste saisissant entre cet objet de désir et son usure qui témoigne de l’endurance, des contraintes et des souffrances pour atteindre grâce, légèreté et extase.

De “Audition” à “Dernière Saison”, de “Confinement” à “Larmes de sang”…, chaque tableau porte en soi le souvenir de moments vécus. Objets du quotidien, les pointes et les chaussons récupérés se révèlent à la fois identiques et pourtant si personnels. Transfigurés, on ne peut s’empêcher de voir, dans leur arrangement ordonné et esthétique, l’instant figé d’une chorégraphie en cours. Fragmentées, désordonnées, d’autres compositions livrent des sentiments plus troubles qui oscillent entre peine et désarroi.

À l’abbaye de Silvacane, Jean-Charles Gil présente une vingtaine d’œuvres dont une pièce en bronze de 45 kg créée pour l’occasion. La beauté austère de ce célèbre lieu cistercien du XIIe siècle incite à la méditation et leur offre un parfait écrin de circonstance.

Tous les jours de 10h à 12h45 et de 14h à 18h

>Infos : www.abbaye-silvacane.com

Communiqué de presse